Guide du Leasing

Que se passe-t-il à la fin de la LOA ?

La Location avec Option d’Achat a beau de quoi séduire les Français, certains détracteurs continuent d’exprimer des doutes quant à l’intérêt de la pratique. Or, tout l’avantage du leasing est justement qu’il offre le maximum de liberté au locataire qui peut choisir entre la restitution du bien ou son achat.

Acheter le véhicule

Surnommée également le leasing, la location avec option d’achat est une solution de financement automobile reposant sur un système de location d’une période de 12 à 72 mois. Chaque mois, le locataire est redevable d’un loyer calculé en fonction de la durée de location, de l’apport personnel initial, du forfait kilométrique à respecter chaque année, du coût de la voiture ainsi que des prestations souscrites (assurance, assistance, réparation, entretien, etc.). Comme son nom le sous-entend, la Location avec option d’achat permet d’acquérir la voiture à la fin de la location pour en devenir définitivement le propriétaire. Le conducteur devra dans ce cas verser le coût de la valeur résiduelle de l’automobile c’est-à-dire son prix de revente sur le marché de l’occasion. S’il s’est acquitté d’un dépôt de garantie à la signature, ce montant sera déduit du capital restant à payer.

Restituer l’automobile

Tout l’avantage de la LOA repose sur la liberté d’action offerte. Un conducteur n’est pas dans l’obligation d’acheter la voiture et peut le rendre au concessionnaire. Attention, si l’opération a l’air simple, la réalité est plus complexe. Car pour pouvoir être restituée, l’automobile doit être dans un « état standard d’usure ». Une longue et fastidieuse vérification est opérée pour attester du bon état du véhicule. Celle-ci commence par la carrosserie qui doit être exemptée de rouilles, de rayures, de chocs ou de taches. Elle se poursuit ensuite au niveau de la sellerie qui ne présente ni déchirures, ni taches, ni salissures. Puis, place aux pneus dont le taux d’usure toléré est inférieur ou égal à 50%. Le moteur est également passé en revue. Si tout est en ordre, aucune pénalité n’est appliquée. Le cas contraire, le conducteur devra s’acquitter de frais de remis en état supplémentaire. Heureusement, il est possible de faire jouer l’assurance pour prendre en charge le coût des réparations. Par ailleurs, le kilométrage est également passé au peigne fin. En principe, il doit être de 10 000 km à 25 000 km / an. En cas de dépassement, là encore, des indemnités de l’ordre de 6 à 15 centimes d’euro par kilomètre supplémentaire sont à verser au loueur.

Renouveler la location

À échéance de son contrat, un conducteur a le droit de demander un renouvellement de sa location. Ce choix est motivé par l’envie de disposer d’un modèle plus récent. Il s’agit d’ailleurs d’un des plus gros avantages du leasing. La formule facilite le changement de voiture tous les 4 à 5 ans. De plus, en recommençant un nouveau leasing, les automobilistes profitent de conditions plus flexibles offertes par les organismes financiers et concessionnaires. Ces derniers sont par exemple moins regardants sur l’état d’usure du précédent véhicule. Ils peuvent aussi accepter de financer la location sans exiger d’apport initial au souscripteur.

Ajouter un commentaire

Poster un commentaire