Leasing Auto

LOA ou LLD Fiat 500

Véritable légende et pas seulement en Italie, la Fiat 500 continue jusqu’à aujourd’hui de faire battre le cœur des passionnés. Après les trois premières générations respectivement sorties en 1936, 1957 et 2007, elle s’adapte à son époque en se réinventant en une nouvelle mouture pour 2020. Cette fois-ci, elle se dévoile sous une version 100% électrique pour être en phase avec les nouvelles règlementations actuelles. D’hier à aujourd’hui, focus sur la plus mythique des micro-citadines.

Fiat 500 : du passé au présent

Selon la légende, l’histoire de la Fiat 500 démarre au début des années 30 d’une volonté du dictateur Benito Mussolini de motoriser tous les Italiens avec un véhicule économique tarifé à moins de 5 000 lires. À l’époque, c’est le patron de Fiat Giovanni Agnelli qui est chargé de la mission. De là naît alors la Topolino qui est vendue à partir de 1936. Fort de cette première expérience, Fiat entame la conception de la parfaite mini-voiture en 1947. Il faudra attendre près de 10 ans pour que la nouvelle génération de la Fiat 500 voie à nouveau le jour. Le véhicule de 4 places créé sous l’égide de l’ingénieur automobile Dante Giacosa s’équipe d’un moteur situé à l’arrière d’une puissance de 13 CV avec une vitesse bridée à 90 km/h. À son lancement, les ventes de la citadine stagnent à cause de ses tarifs élevés. Elle était en effet proposée à 500 000 lires soit l’équivalent de près de deux ans de salaire. Il faudra attendre le début des années 70 pour qu’elle repousse des ailes et cela, grâce à la sortie d’une version décapotable et découvrable qui lui confère un air résolument convivial. La sucess story de la Fiat 500 démarre à cette période. De 1957 à 1975, elle se vend à 4 250 000 exemplaires. Malheureusement, comme le dit l’expression populaire, « chaque bonne chose a une fin », les ventes dégringolent au fil des années pour finir par un arrêt définitif de production. Après un long intermède, Fiat décide de relancer le mythe en sortant la troisième génération en 2007. Grâce à ses lignes rétro, le véhicule a su rapidement conquérir le cœur du public nostalgique. Le modèle s’écoule à plus de 2 000 000 d’exemplaires.

La Fiat 500 s’électrise

La Fiat 500 n’a pas fini de se réinventer. Dans l’optique de perpétuer la tradition, elle signe son grand retour sur le marché avec une propulsion 100% électrique. Dévoilée au Salon de Genève de 2020, cette quatrième génération symbolise le renouveau de l’iconique citadine et se décline à son lancement en cabriolet et en citadine 2 portes avec une seule finition spéciale « La Prima ». La 500 e fait d’emblée sensation pour son design rétro-chic qui lui a valu sa renommée et qui ne s’écarte pas à l’excès de celui de sa grande sœur thermique. Elle propose un intérieur très moderne notamment avec son écran tactile de 10,25 pouces, son tableau de bord épuré ou encore son volant à deux branches. Pour rester dans l’air du temps, elle suggère un système multimédia « UConnect 5 » dernier cri. Sous le capot, la 500 e étrenne un moteur de 87 kW offrant une puissance de 118 chevaux. La batterie de 42 kWh quant à elle assure une autonomie de 320 km en cycle WLTP.

LOA ou LLD pour la Fiat 500 : que des atouts !

Que ce soit pour acquérir la version thermique ou la version électrique, vous pouvez compter sur le leasing pour financer l’opération. Ce système de location longue durée vous permettra de changer de modèles d’ici 4 à 5 ans après la fin de votre contrat et cela, sans que vous soyez contraint de subir les problèmes liés à la revente de votre Fiat 500. De plus, si vous choisissez la LLD, sachez que tout au long de la location, les frais relatifs à l’usage du véhicule peuvent être compris dans le montant des mensualités.

Ajouter un commentaire

Poster un commentaire